Back to the Composer page


Gewissen gegen Gewalt


Orchestra (2/2/2/2-4/2/0/0-perc-strings), 10min30
January-May 2017

Commissioned by l'Orchestre de la Francophonie.

Performed on tour during the Orchestre de la Francophonie's 2017 season and broadcast on Radio-Canada's ICI Musique chain.

Score and parts available through the
Canadian Music Centre.


Recording





Notes

Cette composition est inspirée de l’essai Conscience contre violence (1936) de Stefan Zweig. Je trouvais le sujet encore très actuel et je voulais commenter en musique l’esprit de cette œuvre.

J’ai privilégie certains intervalles comme la tierce mineure et la mélodie et l’harmonie utilisent en abondance le chromatisme. La forme de la pièce est en 5 grandes sections : les lamentations, la conscience, la violence, le présent (une sorte de combat entre la conscience et la violence) et un retour aux plaintes en passant par un monologue à la flûte.


This composition is inspired by Stefan Zweig’s Castelio against Calvin or Conscience against Violence (1936). I found the subject still very present in today’s society and I wanted to depict in music the spirit of this work.

I privileged the use of certain intervals like the minor third and the melody and harmony use chromaticism in abundance. The form of the piece is in 5 big sections: the lamentations, conscience, violence, the present (a sort of combat between conscience and violence) and a return to the lamentations via a flute monologue.

G.S.


Press

"Le programme témoigne du sens très fin de Tremblay en matière de musique de notre temps. Les deux partitions, un court essai de jeunesse de Simon Bertrand et un classique exercice cultivé d’opposition de climats de Giancarlo Scalia, qui connaît son Bartok et son Schoenberg (jeune) et les amène dans un univers consonant, sont convaincantes."
Christophe Huss, Le Devoir, July 20, 2017

"Couvrant quatre époques de l’histoire de la musique, le programme débutait par une courte œuvre de Giancarlo Scalia, Gewissen gegen Gewalt (Conscience contre violence). Il s’agit d’une musique actuelle, mais qui aurait tout aussi bien pu être composée dans les années 1960 ou 1970. L’orchestre et le chef n’ont pas réussi à rendre l’œuvre avec toute l’intensité qui lui est due, en raison d’une section des cordes trop peu nombreuse. Par contre, les pianissimos étaient bien maîtrisés et s’il y a avait eu une mouche dans la salle, nous l’aurions entendue voler. Le chef Rivard semble avoir un style bien à lui et sa gestuelle a pu dérouter le spectateur à quelques occasions, sans impact bien sûr quant à la qualité de l’interprétation."
Martin Prévost, pieuvre.ca, July 17, 2017


Performances

July 7, 2017, Église St-Jérôme, Métabetchouan, Canada, Orchestre de la Francophonie; Simon Rivard, conductor.
July 15, 2017, Salle Françoys-Bernier, Domaine Forget, St-Irénée, Canada, Orchestre de la Francophonie; Simon Rivard, conductor.
July 16, 2017, Salle Southam, Centre National des Arts, Ottawa, Canada, Orchestre de la Francophonie; Simon Rivard, conductor.
July 19, 2017, Maison symphonique, Place des arts, Montreal, Canada, Orchestre de la Francophonie; Simon Rivard, conductor.
July 27, 2017, Espace Théâtre de Mont-Laurier, Mont-Laurier, Canada, Orchestre de la Francophonie; Simon Rivard, conductor.